Le Contrôle Interne

Dans le cadre de leurs activités, les entreprises sont confrontées à un certain nombre de risques et aléas internes et externes. Afin d’y faire face, elles doivent mettre en place une organisation et des procédures dont l’objectif est d’identifier, de quantifier, de prévenir et de contrôler autant que possible ces risques afin d’en limiter les impacts négatifs, et contribuer ainsi à conforter l’entreprise dans l’atteinte de ses objectifs opérationnels et stratégiques

Le contrôle interne se décline dans tous les métiers de l’entreprise et dans toutes ses activités. Il traite prioritairement des objectifs suivants :

  • la maîtrise des activités industrielles et commerciales sous les aspects qualité, coût et délais,
  • la conformité aux lois et règlements en vigueur et aux règles de l’entreprise,
  • la conformité aux règles en vigueur dans l’entreprise,
  • la qualité, la fiabilité et la pertinence de l’information interne et externe, et notamment des informations financières et comptables,
  • l’adaptation aux évolutions des normes environnementales,
  • l’adéquation du niveau de risques aux objectifs et bénéfices attendus,
  • le contrôle des risques que l’entreprise pourrait générer pour son personnel, ses clients, ses fournisseurs et l’ensemble de ses partenaires sociaux et sociétaux,
  • la réduction de l’exposition de l’entreprise aux risques de fraude,
  • la maîtrise par l’entreprise des risques technologiques.

Comme tout système de contrôle, il ne peut cependant fournir une garantie absolue que les risques soient totalement éliminés.

 

Un environnement de contrôle et de pilotage à mettre en place

Cet environnement se caractérise par :

  • une organisation générale de l'entreprise centrée sur la recherche de la performance opérationnelle dans le respect des principes de bonne gouvernance ;
  • un dispositif de reporting et de contrôle interne qui se veut complet et appliqué dans toutes les entités et départements de l’entreprise;
  • une culture d’entreprise qui vise à mettre en place, à tous les niveaux et dans tous les métiers, des pratiques et des modes de fonctionnement associant un contrôle interne strict, qui se traduit notamment dans l’expression de nos valeurs, un des cinq axes stratégiques de l'entreprise;
  • un corpus de normes internes (Code de déontologie, Politique de Sécurité des Systèmes d'informations, Règlement Intérieure,...), des procédures de détections de fraudes et les règles en matière d’informations privilégiées, doivent participer à la mise en place d'une culture d’entreprise qui entend promouvoir un comportement éthique en toute circonstance, la responsabilisation, la transparence, l’exemplarité hiérarchique et la sincérité des informations fournies ou des engagements de l'ensemble des composants de l'entreprise.

 

 

 

retour